Peter Essoka
Il s’agit médias qui font «l’apologie de la sécession et du fédéralisme»

Dans un communiqué lu vendredi sur les ondes de la radio nationale, la CRTV, le président du CNC, Peter Essoka, adresse une mise en garde aux médias qui offrent leurs espaces à la diffusion d’informations et de propos «séditieux», appelant au fédéralisme et à la sécession.
L’intégralité du communiqué du Conseil National de la Communication

«Le président du Conseil National de la Communication porte à la connaissance des professionnels des médias et de l’opinion publique national et international que dans la mouvance des revendications anti-démocratiques orchestrées depuis un certain temps dans les Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, par des activistes socio-politique au sujet du retour à la forme fédérale de l’État et des appels à la sécession, certains supports médiatiques offrent leurs espaces à la diffusion d’informations et de propos séditieux.

Il s’agit notamment des organes de presse écrite et audiovisuels dénommés: Le Messager, Cameroon Post, The Guardian Post, The Times Journal, Canal 2 International, STV, Équinoxe TV, ainsi que certaines radios communautaires s’émancipant à l’occasion de la nature apolitique que leur impose pourtant leur statut.

Compte tenu du caractère anticonstitutionnel et des conséquences d’une telle pratique professionnelle de nature à porter atteinte à la forme républicaine, à l’unité et à l’intégrité territoriale et aux principes démocratiques qui régissent l’État, le Conseil National de la Communication qui veille conformément à sa mission statutaire au respect de la paix sociale, de l’unité et de l’intégrité nationale dans les médias,

Met fermement en garde l’ensemble des médias nationaux publics et privés contre toute publication ou diffusion des propos tendant à faire l’apologie de la sécession et du fédéralisme, sous peine des sanctions prévues par la réglementation en vigueur allant de la suspension temporaire à l’interdiction définitive d’activité.

Demande aux autorités administratives territorialement compétentes en cas d’atteinte à l’ordre public par les médias du fait des dérives sus-décriées, de mettre en œuvre sans délai, les mesures conservatoires appropriées en vue de la restauration du bon ordre républicain».


Source:CIN

Please follow and like us:
0

Comments

comments

Powered by Facebook Comments

Read on » » »