Patrice Nganang.

Devant le regard de tous, au Cameroun, des citoyens sont arretes, parce qu’ils sont Anglophones, ils sont battus, parce qu’ils sont Anglophones, ils sont incarceres, parce qu’ils sont Anglophones, elles sont violees, parce qu’elles sont Anglophones, ils sont executes en pleine rue, parce qu’ils sont Anglophones, ils sont prives d’internet pour que personne ne sache le crime qui est commis sur eux, parce qu’ils sont Angophones, eh bien, des gens viennent sur ma page, depuis le debut, des Francophones tous, sans exception, me demander de ne plus parler des Anglophones. Eh oui, imaginons ce pire des moments de l’histoire africaine, le genocide commis sur les Tutsis au Rwanda, je suis sur que ces memes etaient de ceux qui par ‘panafricanisme’, par defense de ‘l’unite nationale’, par defense de ‘la force de la loi’, ou alors en realite par simple mauvais coeur, durant ces annees-la, demandaient de ne plus parler des Tutsis. La democratie n’a de valeur qu’au respect qu’elle donne aux minorites. Et aucun Etat qui ne respecte les minorites n’a le droit d’exister sur cette terre, cela vaut pour la republique du Cameroun aussi. Lecon rwandaise, 6 avril 1994.

Nous sommes Anglophones!

Par Patrice Nganang..


Please follow and like us:
0

Comments

comments

Powered by Facebook Comments

Read on » » »